Accueil » Histoire et Maîtres

Catégorie : Histoire et Maîtres

Minoru Mochizuki Shihan

Minoru Mochizuki Shihan est né le 7 avril 1907 à Shizuoka, au Japon. Il avait l’esprit très ouvert et était très créatif et innovateur. Il a étudié les principes correspondants entre les nombreux styles et a entamé une évolution que nous trouvons encore révolutionnaire aujourd’hui.

Minoru Mochizuki était un étudiant direct de Jigoro Kano, le fondateur de Judo et ses deux principaux assistants Kyuzo Mifune et Tokusanpo (Sambo Toku Sensei). Dans les années vingt du XXe siècle, Mochizuki uchi deshi (étudiant résident) était avec Morihei Ueshiba, le fondateur de l’Aïkido. Il s’est également entraîné brièvement sous la direction de Gichin Funakoshi, le fondateur de Karaté. En plus de ces disciplines de Budo bien connues, il a également étudié de nombreux styles classiques de Jujutsu et d’autres arts martiaux.

 

En 1931, Mochizuki fonda son propre Dojo à Shizuoka au pied du mont Fuji Yama. Ici, il a enseigné diverses disciplines selon son propre point de vue, y compris l’Aïkido, le Jujutsu, le Judo, le Karaté, le Iaïdo et le Kobudo. Il a appelé son Dojo «Yoseikan», qui signifie «l’endroit où vous pouvez découvrir ce qui est bon pour vous».

 

Minoru Mochizuki, à la tête d’uchi deshi à Ueshiba, était responsable de la formation de nombreux futurs enseignants. On lui a même demandé de prendre en charge la gestion quotidienne de l’Aïkido. Il décida cependant de poursuivre sa propre vision, très complète dans le domaine technique, dans son propre Yoseikan Dojo de Shizuoka. Morihei Ueshiba a toujours soutenu cela et est venu régulièrement pour donner des conférences et échanger des idées. Minoru Mochizuki et Kenji Tomiki sont les seules personnes hautement diplômées par Morihei Ueshiba lui-même.

 

Parce que Minoru Mochizuki était un expert dans plusieurs disciplines et que la valeur de la réalité était d’une importance primordiale, il a continué à développer son style dans cette optique. Il a laissé les différentes disciplines fusionner dans un système ouvert: le Budo Yoseikan. Ce nom représentait le Budo qui a été enseigné dans le Yoseikan Dojo, parce que Minoru Mochizuki a suivi sa propre voie et ne voulait pas se lier aux organisations faîtières et aux syndicats. Dans le Budo Yoseikan, de nombreux éléments des styles reviennent.

En 1951, Minoru Mochizuki a passé deux ans et demi en France et a été le premier professeur japonais au nom d’Ueshiba à introduire l’Aïkido en dehors du Japon en Europe. Ueshiba utilisait différents noms pour son Aïkido, tels que Daito Ryu, Ueshiba Ryu, Aikibudo et très régulièrement Aikijujutsu. C’est pourquoi Mochizuki a d’abord utilisé le nom Yoseikan Aikijujutsu.

Minoru Mochizuki lui-même n’était pas toujours cohérent avec le nom qu’il utilisait pour ce qu’il enseignait. Plusieurs noms ont circulé, y compris Yoseikan Aïkido, Yoseikan Jujutsu, Yoseikan Aikijutsu et Yoseikan Shinto ryu. Au cours des dernières années où Minoru Mochizuki enseignait encore, Yoseikan Aikido parlait toujours dans le Yoseikan Dojo. À la fin des années 80 et au début des années 90, il y avait encore des diplômes en Aïkido, Jujutsu et Karaté.

Parce que Minoru Mochizuki est venu beaucoup en Europe et plus tard les professeurs sont venus au Japon pour s’entraîner avec lui, il a influencé beaucoup de gens. En conséquence, les enseignants basés sur Minoru Mochizuki ont suivi leur cours à leur manière. Le Tai-Jutsu, Nihon-Jujutsu et Aïkibudo en sont quelques exemples.

Dans les dernières années de sa vie, Minoru Mochizuki vivait avec son fils aîné, Hiroo, en France, qui, avec sa famille, s’occupait exceptionnellement bien de lui. Minoru Mochizuki Shihan est décédé le 30 mai 2003. Il a 96 ans et est titulaire des diplômes suivants :

    • Menkyo kaiden Daito Ryu Aikijujutsu
    • 10ème dan Aikido « Meijin »
    • 9ème dan Nihon Jujutsu « Hanshi »
    • 8ème dan Judo « Hanshi » IMAF et Kodokan
    • 8ème dan Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu
    • 8ème dan Iaido « Kyoshi »
    • 5ème dan Jodo
    • 5ème dan Kendo
  • 5ème dan que le Karaté

Minoru Mochizuki Shihan est considéré comme l’un des plus grands maîtres de Budo / Arts Martiaux du 20ème siècle.

Sugino Senseï

 

Maître Sugino Yoshio et le Katori Shintô Ryu

Maître Sugino naquit au sein d’une famille paysanne le 12 décembre 1904 (37ème année de l’aire Meïji) à Naruto, petit village fermier face à l’Ile de Kugukurihama, dans la province de Chiba.

En 1916, il débuta la pratique des arts martiaux par le kendo, comme beaucoup de garçons japonais à cette époque. Son professeur était Shingaï Saneatsu Senseï.

Parallèlement, il débutait le Judo avec Iizuka Kunisaburo Senseï qui, quelques années plus tard le recommanda au Kodokan Dojo, dirigé par Kano Jigoro Senseï. Sugino Senseï y pratiqua de nombreuses années, et c’est là qu’il fit connaissance de Mochizuki Minoru.

En 1927, il ouvrait un dojo d’entraînement au Judo Kodokan dans la ville de Kawasaki où il habitait alors.

 

Katas par Maître Sugino Yoshio

En 1928 il obtint le grade de 4ème DAN de Judo, puis cessait alors la compétition. Cette même année Kano Jigoro Senseï avait invité, dans le cadre de la section Kobudo-kenkyu-kaï qu’il avait créée, quatre maîtres de Katori Shintô Ryu à venir enseigner leur Art. A cette époque au Kodokan, la compétition prenait de plus en plus d’importance et Maître Sugino ne trouvait plus en lui a force et la foi des premières années. Son enthousiasme pour le Judo passa peu à peu pour le Katori shintô ryu. Il choisit donc de s’adonner à la voie du sabre avec Shiina Senseï.

 

En 1934 Maître Sugino découvrit « l’Aïki » grâce au Maître Kano qui avait chargé des jeunes d’Yudansha de la section Kobudo-Kenkyu-Kaï d’aller étudier, chez le professeur Ueshiba, l’art du Daïto Ryu Aïki Jujutsu de Takeda Sokaku.

En 1937 il obtint la licence d’enseignement suivant ainsi son ami Maître Mochizuki Minoru.

En 1940 Maître Sugino eut l’autorisation officielle du centre (dirigé alors par IIsaza Kinjiro, 19ème Soke) d’enseigner le contenu de l’école Katori Shinto Ryu : le Kenjutsu, le Iaï , le Naginata, le Ryoto le bojutsu ,le kodachi et le Sojutsu et son école fut reconnu comme Shibu de Katori à Kawasaki.

Maître Sugino a été nommé 10ème Dan en 1981 par l’institut international des arts martiaux. Au Japon, Maître Sugino est connu pour avoir réglé les combats des films de samouraï tels les 7 samouraï d’Akira Kurosawa ou des films de Inagaki Iroshi. Deux acteurs s’initièrent à l’art du Katori ; Shimura Takashi et surtout Toshiro Mifune.

C’est en 1982, que la rencontre entre Maître Floquet et Maître Sugino eut lieu. Après une période de perfectionnement de Maître Floquet et de ses principaux disciples, dont Daniel Dubreuil dans l’art du Katori, Maître Sugino organisa en septembre 1984 une présentation technique devant le Soke actuel M. Iizasa Yasusada. 6 mois plus tard le Soke autorisait Maître Sugino à confier à Maître Floquet la charge d’organiser l’enseignement du Katori Shintô Ryu en France. Le 8ème jour du 4ème mois de la 60ème année de l’ère Showa (8 avril 1985) Maître Sugino lui confiait officiellement la responsabilité du Katori Shintô Ryu en France.

Maître Sugino a animé à plusieurs reprises des stages en France notamment à Paris, à Vanves, au Temple sut Lot et à Lagord, près de La Rochelle. C’est lors de ces stages que Kurohyou San l’a rencontré et a suivi son enseignement.

Il a reçu dans son dojo de nombreux pratiquants recommandés par le Shibu Français de Katori Shintô Ryu.

 

Maître Sugino a animé à plusieurs reprises des stages en France notamment à Paris, à Vanves, au Temple sut Lot et à Lagord, près de La Rochelle. Il a reçu dans son dojo de nombreux pratiquants recommandés par le Shibu Français de Katori Shintô Ryu. C’est lors de ces stages que Kurohyou San l’a rencontré et a suivi son enseignement.

Nuit des Arts Martiaux Avril 1995

 

 

En avril 1995, il vint à Paris et participa à la Nuit des Arts Martiaux de Bercy où, par la pureté de son style et son extraordinaire vitalité pour un homme de 92 ans, il conquis le public qui lui fit une formidable ovation.

 

Maître Sugino s’est éteint le 13 juin 1998, à l’âge de 94 ans, après avoir confié la responsabilité de son dojo de Kawasaki à son fils, Maître Sugino Yukihiro.

Recherche

Generic selectors
Correspondance exacte
Dans les titres
Dans le contenu
Dans les articles
Dans les pages
Filtrer par catégories :
Adhérents
Armes japonaises
Articles intéressants
Bases
Cahier technique
Code moral du Budoka
Cosplay - Manga - Geek
Démonstrations
Divers
Hanmi Handachi Waza
Histoire et Maîtres
Humour - Jeux
Kansetsu Waza
Katame Waza
Katas
Keli Waza
Kobudo
Nage Waza
Ne Waza
Osae Waza
Passage de grades
Promotions
Randoris
Réseaux sociaux
Saisies et Te Hodoki
Shime Waza
Souvenirs
Suwari Waza
Tsuki Uchi Waza
Vie du club

octobre 2018

lun mar mer jeu ven sam dim
1
2
3
  • Entraînements
4
5
  • Entraînements
  • Entraînements supérieurs
6
7
  • Salon du manga - Henin Beaumont
8
9
10
  • Entraînements
11
12
  • Entraînements
  • Entraînements supérieurs
13
14
15
16
17
  • FT - Rencontre d'automne des associations
  • FT - Cérémonie des récompenses 2018
  • Entraînements
18
19
  • Entraînements
  • Entraînements supérieurs
20
21
22
23
24
  • Entraînements
25
26
  • Entraînements
  • Entraînements supérieurs
27
28
29
30
31
  • Entraînements

Désirez-vous la lettre d'information ?

Menu
Nord Shogun
Forum