Catégorie : Histoire et Maîtres

Harmoniser les énergies avec l’aïkido

 


Fondé par Morihei Ueshiba (1883-1969), l’Aïkido, dont le nom est tiré de (harmonie), de Ki (énergie), et de Do (voie), est la voie de l’harmonisation des énergies.

Les Traditions spirituelles à l’origine de l’Aïkido
Certes, la part de la légende est grande, en ce qui concerne la genèse de l’Aïkido, mais ce que l’on ne peut nier c’est l’implication de Ueshiba dans la Tradition spirituelle universelle et, plus particulièrement, dans les religions du Japon.

La première, le Shinto, insiste très nettement sur la pureté et la purification, d’où une grande propension des Japonais à la propreté, à l’abstinence ou aux offrandes.

 

La deuxième, le Bouddhisme, repose essentiellement sur la nécessité de s’affranchir de l’illusion et de la souffrance qu’elle engendre, notamment en prenant conscience de l’impermanence de tous les phénomènes.

L’influence du Taoïsme, également, n’est pas absente de l’Aïkido, avec son principe unique s’exprimant dans le mouvement Yin-Yang, et sa recherche de la perfection.

Le Confucianisme, lui aussi, intervient dans les aspects les plus sociaux de l’Aïkido, depuis le contrôle constant de soi-même, jusqu’au respect des rites et de l’ordre.

(suite…)

Minoru Mochizuki Shihan

 

Minoru Mochizuki Shihan est né le 7 avril 1907 à Shizuoka, au Japon. Il avait l’esprit très ouvert et était très créatif et innovateur. Il a étudié les principes correspondants entre les nombreux styles et a entamé une évolution que nous trouvons encore révolutionnaire aujourd’hui.

Minoru Mochizuki était un étudiant direct de Jigoro Kano, le fondateur de Judo et ses deux principaux assistants Kyuzo Mifune et Tokusanpo (Sambo Toku Sensei). Dans les années vingt du XXe siècle, Mochizuki uchi deshi (étudiant résident) était avec Morihei Ueshiba, le fondateur de l’Aïkido. Il s’est également entraîné brièvement sous la direction de Gichin Funakoshi, le fondateur de Karaté. En plus de ces disciplines de Budo bien connues, il a également étudié de nombreux styles classiques de Jujutsu et d’autres arts martiaux.

En 1931, Mochizuki fonda son propre Dojo à Shizuoka au pied du mont Fuji Yama. Ici, il a enseigné diverses disciplines selon son propre point de vue, y compris l’Aïkido, le Jujutsu, le Judo, le Karaté, le Iaïdo et le Kobudo. Il a appelé son Dojo «Yoseikan», qui signifie «l’endroit où vous pouvez découvrir ce qui est bon pour vous».

(suite…)